Rechercher
  • sophiearchier

La pédagogie positive, une arnaque ?

Sophie Archier - 23 juin 2020

C’est quoi la pédagogie positive :

L’éducation dernier cri fondée sur la base des travaux en psychologie positive et en neurosciences affectives et sociales.

Le jeune enfant est désormais perçu comme un petit être en développement, dont le cerveau est particulièrement vulnérable. Fini la VEO (violence éducative ordinaire)

On considère différent stade de développement neuronales et en fonction de ceux-ci ont déterminé ce qui est possiblement compréhensible par l'enfant.

Discipline plus respectueuse des besoins et fonctionnement de l’enfant et de l’être humain.

Car la pédagogie positive, ce n’est pas que pour les enfants. C’est un véritable outil pour être heureux.

Pourquoi ça ne marche pas ?

Pour une raison assez simple : il faut se connaitre. Cette pédagogie demande une réelle connaissance de soi pour pouvoir l’appliquer. Respecter son enfant, c’est aussi se respecter et se connaitre.

On n’est pas « violent », on ne crie pas sans raison !!! On n’arrive pas à faire autrement car on ne sait pas se contrôler, gérer nos émotions !!!

Lâcher prise, médiation, pleine conscience, les nouvelles disciplines qui ont le vent en poupe !!!

Un monde de contrôle !!! Non, une continuité et une ouverture !

Pas facile de s’y retrouver dans tout ça ! Et pourtant, c’est bien la clef d’un monde nouveau et plus respectueux. Connaitre ses besoins pour pouvoir répondre à ceux des autres !

Je t’aime parce que je m’aime !!!

Oula là, ça fait peur tout ça !!! Je vous comprends tout à fait, ce n’est pas simple quand on regarde de loin. Mais une fois à l’intérieur, c’est différent, on se sent bien, respecter et écouter. On prend le temps, on accepte ce qui se passe ! J’ai le droit d’être en colère, j’ai le droit d’être triste, joyeux, d’avoir peur. Je suis un être vivant et à l’intérieur de moi, je ressens des choses et il est important d’ouvrir son cœur et d’accueillir ce qui se présente. Quand on commence à s’ouvrir, à accueillir nos émotions, les choses sont plus légères.

Exemple :

Je vois mon fils rentrer dans la maison avec ses chaussures et je peux le suivre grâce aux belles traces de boue !

Cas n°1 : Je n’accueille pas ma colère

Je vois ce qui se passe, mais je n’ose rien dire, à quoi bon, c’est toujours comme ça ! Je n’accueille pas mon émotion, je ne dis rien. Mon mari rentre du travail, je le vois épuisé, sa journée à dû être longue, il me fait une remarque, j’explose et j’envoie tout le monde balader !

Résultat, je n’ai pas accueilli ma colère quand j’ai vu mon fils salir la maison, l’émotion n’a pas été accueilli et du coup, j’explose car je me sens vulnérable. La colère est toujours en moi, je ne sais pas quoi en faire, inconsciemment, je transmets cette colère !

Cas n°2 : J’accueille ma colère

J’interpelle mon fils et lui dit : « Quand je te vois rentrer avec tes chaussures dans la maison, je me sens en colère car je viens de passer la journée à faire le ménage ! »

Je suis en colère et je l’exprime. J’accueille cette colère en la nommant et en interpellant ce qui me déclenche ma colère, celle-ci va pouvoir disparaitre !

Mon mari rentre du travail, je le vois épuisé, sa journée à dû être longue, il me fait une remarque. Comme je me sens bien, je lui dis que ça journée à due être longue et difficile pour me faire une telle remarque. Il me répond que ça journée a été horrible et qu’il est épuisé !

Résultat, j’ai accueilli mon émotion, je me sens léger à l’intérieur de moi. Du coup, je suis disponible pour écouter les autres. J’écoute les émotions de mon mari qui a son tour ce sens écouter et entendu !

C’est beau sur le papier !


Comment on fait en vrai :

En vrai, c’est un apprentissage à part entière !!! L’école ne nous apprend pas tous et cela en est la preuve. Mais rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’école pour tout apprendre. Il y a des choses que l’on peut apprendre seul. Il suffit d’oser essayer !

Quand on veut, on peut. Donc si vous voulez changer votre vie et votre quotidien, alors vous allez y arriver.

Comme tout entrainement, il y a des choses faciles, des choses plus difficiles et parfois, on bloque, on évolue plus. Mais une fois encore, pas de panique, vous pouvez y arriver.

Mais attention, on ne devient pas un champion du jour au lendemain, ça prend du temps, des années et on ne s’entraine pas qu’une façon, c’est un ensemble !


Voici le mode d’emploi :

1- Vouloir changer

2- Être dans une démarche apprenante, c’est-à-dire accepter de faire des erreurs et apprendre de ses erreurs.

3- Acceptez que cela va prendre du temps, pardonnez-vous vos faux pas, il y en a toujours.

4- Il faut apprendre à communiquer autrement, pour ça, il va falloir apprendre le langage Girafe et Chacal, la communication non violente.

5- Repérer les émotions, utiliser la méthode qui vous convient, vous pouvez noter ce qui vous rends triste, heureux, joyeux, en colère et essayer quand la situation se présente de la repérer. Quand vous « explosez », chercher pourquoi, qu’est ce qui vous a mis dans cet état. Ce n’est pas l’autre qui est responsable de vos émotions mais bien vous. Car l’autre renvoie juste le miroir de ce qui vous énerve !

6- Accueillir l’émotion, la repérer et l’accueillir en étant conscient que vous êtes « en colère, joyeux », en mettant des mots dessus.

7- Demander ce dont vous avez besoin. Je suis en colère car tu salies la maison, je te demande de quitter tes chaussures et de réparer ce que tu as fait.

8- Penser à dire MERCI. Vous pouvez vous dire « merci de mes efforts, j’y arrive enfin » ! Merci de respecter mes besoins.

Je souhaite juste vous donner l’envie d’essayer, de ne pas vous décourager car OUI, la pédagogie positive c’est GÉNIAL, mais on ne peut pas toujours être au top !

Voilà, vous avez sur le papier la théorie. Ça donne envie quand même non ? Alors si vous avez envie, dites-vous que vous allez y arriver, cela va prendre du temps, mais vous y arriverez.

Petit pas après petit pas, en acceptant que c’est un long combat, vous y arriverez. En acceptant que parfois, on n’y arrive pas, ce n’est pas grave, on ne se décourage pas, on continue et plus on essaie et plus on tend vers plus du positif. COURAGE

Vous avez déjà fait des choses compliqués et que tout le monde pensais impossible et pourtant, vous l’avez fait.

La pédagogie positive, c’est pareil, ça parait impossible mais vous pouvez y arriver si vous accepter de ne pas toujours être au top et que vous avancez dans un esprit de remise en question et de changement.

Attention, je tiens tout de même à vous mettre en garde, la pédagogie positive, ça se travaille, il faut se remettre en question, ça fait remonter des tas de choses que l’on avait bien caché au plus profond de nous. Mais croyez-moi ou pas, la pédagogie positive, c’est comme un bébé que l’on porte dans son ventre, on le bichonne, on l’écoute et puis, il y a l’accouchement, la délivrance du passé pour pouvoir vivre au présent. Dans un présent respectueux et léger.

Envie d’en discuter, d’échanger sur le sujet, atelier parentalité ce vendredi 26 juin de 14h à 17h pour partager vos expériences, …

Bonne ambiance, bienveillance et non jugement au rdv.

Pensez à vous inscrire par mail lafermedesexperiences@gmail.com ou par téléphone ou SMS.


Attention places limités, penser à vous inscrire.


Vous ne pouvez pas être présent vendredi mais le sujet vous intéresse, dites-nous le :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScbLl1iPmFFIz1wvcL4CySY3mqdnEILdj06rGWEnxsg7FJ54A/viewform?usp=sf_link



23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout